Grande Enquête 2020 : Travailler après. Chapitre I

Grande Enquête 2020 : Travailler après. Chapitre I

KPAM, spécialiste de l’Expérience Collaborateurs, a analysé 27 000 verbatim d’employés de grands groupes français, interrogés sur leur expérience de travail pendant la période de confinement.

L’objectif est d’alimenter la réflexion sur l’expérience collaborateur de demain en nous posant questions suivantes :

  • Quelles attentes nouvelles et durables, la gestion de la crise sanitaire par les entreprises a-t-elle révélées ?
  • Comment le télétravail vécu pendant la crise nous renseigne-t-il sur l’organisation du travail de demain ?
  • Quelles sont les modifications durables provoquées par les bouleversements personnels et professionnels de la crise sanitaire ?

La méthodologie

27 000 verbatim analysés, issus d’un questionnaire très simple (seulement 2 questions ouvertes), adressé aux collaborateurs de grands groupes français :

  • Qu’avez-vous trouvé de positif durant cette période ?
  • Qu’avez-vous trouvé de difficile durant cette période ?

Période d’enquête : 15 juin au 18 juillet 2020

La particularité de KPAM est de privilégier les questions ouvertes, sans aucun biais, qui permettent de mesurer le poids des sujets abordés spontanément. KPAM utilise une méthodologie d’analyse linguistique permettant de mesurer les niveaux d’implication derrière chaque idée émise. Ainsi, nous croisons deux mesures : l’occurrence des sujets abordés spontanément, mais aussi leur intensité. Cette deuxième mesure permet d’identifier les signaux faibles et les idées émergentes, les idées peu évoquées mais avec un niveau d’implication qui annonce une problématique durable. Cela permet aussi d’identifier les bonnes pratiques, parfois isolées, mais qui ont eu un réel impact positif, et que les entreprises pourront déployer.

Qui a été interrogé ?

  • Des employés en télétravail pendant le confinement (90%)
  • Quelques employés maintenus sur site (10%)

Où ?

  • Sites Paris – RP (60%)
  • Sites en régions – France (20%)
  • Sites hors France (20%)

Les enseignements

Les expériences se sont révélées extrêmement disparates et nuancées selon plusieurs critères :

  1. La maturité de l’entreprise vis-à-vis du télétravail (plus ou moins bien préparée, plus ou moins réticente) et son niveau de digitalisation : les scores globaux de satisfaction de l’expérience collaborateurs varient de -20* à +9* selon que l’entreprise est novice ou avancée en matière de télétravail.
  2. La qualité de la relation avec son manager Les sujets du management et de l’autonomie ont été abordés par 19% des répondants.
  3. La maturité des employés vis-à-vis du le télétravail (plus ou moins bien organisés et équipés chez eux – assise confortable, présence d’imprimante et/ou scanner, qualité du réseau internet, etc.). Le sujet de l’équipement et de l’organisation du travail au domicile a été abordé par 20,8% des répondants.
  4. L’espace et le confort du domicile (possibilité d’espace dédié, d’espace confortable…). Le sujet des conditions de travail au domicile a été abordé par 20,3% des répondants).
  5. La situation familiale (enfants à la maison ou pas / conjoint également en télétravail ou pas). Le sujet de la famille et des enfants a été abordé par 13,2% des répondants.

6 grandes thématiques émergent.

  1. Le besoin de sens a été réactivé
  2. Un équilibre vie personnelle – vie professionnelle retrouvé
  3. L’épreuve du feu pour les managers
  4. Un besoin de lien social aigu
  5. En creux, une critique de l’environnement de travail sur site
  6. Une attente renforcée d’outils fluides, fiables, partageables par tous
Chacune des thématiques est développée dans un article séparé.

Conclusion et perspectives :

La crise sanitaire a opéré une prise de conscience brutale de la perte de vue de certaines valeurs jugées essentielles (disponibilité pour ses proches, écologie, dépenses de consommation choisies, …). La volonté de ne plus subir si lourdement la charge des transports et de reprendre la maîtrise de son temps et de ses priorités de vie est ancrée.

La volonté de pérenniser le télétravail entre dans cette logique : un télétravail choisi, consacré aux tâches réclamant de la concentration, de la réflexion, ou au contraire aux tâches plus simples, pouvant être effectuées en autonomie.

Du temps sur site reste majoritairement souhaité, dédié à d’autres tâches, à certains moments spécifiques d’un parcours collaborateur, et permettant de maintenir le lien social.

Les pistes de réflexion et chantiers engagés :

  • Accompagnement des télétravailleurs novices
  • Accompagner et animer les managers dans le management à distance
  • Politique d’aménagement du poste de travail au domicile (par exemple Google offre une enveloppe de 1000$ / salarié).
  • Politique de « droit à la déconnexion » adaptée au télétravail
  • Repenser les environnements de travail
  • Tiers lieux
  • Outils collaboratifs

À propos de KPAM

KPAM est un cabinet d’étude et de conseil spécialisé dans l’expérience collaborateur et l’expérience client. KPAM a mis au point des solutions innovantes de modélisation des Parcours Collaborateurs et Parcours Client ainsi qu’une solution de mise en miroir des deux visions, Client et Collaborateur.

Ses outils, permettant le croisement de méthodes quantitatives et qualitatives, sont résolument tournés vers les plans d’action et ont été primés à de nombreuses reprises.

* les scores d’expérience sont des indicateurs KPAM qui reflètent la satisfaction moyenne sur l’ensemble de l’expérience collaborateur, sur une échelle de -100 à +100.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...